Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Français > Hamlet à la Ferme de Bel Ebat pour les 3è

Hamlet à la Ferme de Bel Ebat pour les 3è

par Elèves, Mme Entrevan

Le mardi 13 février, nous sommes allés voir la pièce Hamlet de William Shakespeare, interprété par la compagnie Astrov. Cette pièce raconte l’histoire du spectre du défunt roi de Danemark. En effet, il apparaît sous forme de fantôme à son fils, Hamlet et il finit par lui révéler qu’il a été assassiné par son propre frère pour s’emparer de son épouse et de la couronne. Il demande donc à Hamlet, de le venger. Dès lors, celui-ci s’interroge et se remet en question, notamment avec cette fameuse réplique : « être ou ne pas être, telle est la question ». J’ai adoré la modernité apportée à cette pièce notamment grâce aux costumes, très simples et minimalistes. De plus, les musiques interprétées au piano m’ont beaucoup plu car étant très contemporaines et la manière d’utiliser l’instrument m’a également beaucoup intriguée. J’ai également trouvé les décors très beaux et interactifs. J’ai néanmoins trouvé la pièce trop longue, parfois un peu floue. J’ai eu du mal à rentrer dedans. En effet, le texte était assez compliqué à comprendre de part l’emploi d’un langage très soutenu. La répartition des rôle des personnages auprès des acteurs m’a également gênée. Effectivement, un même acteur pouvait interpréter plusieurs rôles sans pour autant changer son costume, son attitude ou sa tonalité. (Sjaan-3è5)

Lors de la sortie théâtre du mardi 13 février, nous avons assisté à la représentation de La tragique et mystique histoire d’Hamlet de William Shakespeare par Jean De Pange. C’est l’histoire d’un jeune homme nommé Hamlet, qui, après la mort de son père, le roi du Danemark, va rencontrer celui-ci sous la forme d’un spectre. Il va alors découvrir la vérité : son père lui annonce qu’il a été assassiné par son propre frère afin qu’il s’empare de la couronne. Hamlet doit alors faire face à un dilemme : "être ou ne pas être, telle est la question" ; le prince doute de tout, de tous et de lui-même jusqu’au sens même de l’existence. Dans cette pièce, au cœur d’une affaire de meurtre et de vengeance, le Prince de Danemark, Hamlet, est un miroir, un révélateur.
Dans la représentation à laquelle nous avons assisté, les acteurs jouaient plusieurs personnages, car ils n’étaient pas assez nombreux, et avaient décidé de jouer cette pièce comme cela. Cette pratique ne m’a en aucun cas dérangée, au contraire, elle nous force à rester à l’écoute pour comprendre quels rôles les acteurs incarnent et ainsi, suivre la pièce sans s’en lasser. Les personnages de la pièce sont tous d’origines différentes : algérienne, britannique, danoise, française, hollandaise, marocaine ; cette diversité en elle-même raconte l’Europe, leur présence sur la scène était comme un miroir tendu à la cartographie de la légende. La mise en scène de cette pièce était unique, des éléments apportaient une touche de modernité à la pièce, comme le fait de brandir un pistolet au XVIème siècle, ce qui la faisait mieux s’intégrer à l’époque actuelle. À la fin de la représentation, fin du drame, on ne comprend qu’enfin le rôle déterminant d’Horacio, double d’Hamlet, lorsque Hamlet lui confie la mission de transmettre son histoire : il est le passeur, celui qui devra raconter cette tragédie.
Au final, on a aimé cette sortie théâtre, les différentes musiques qui accompagnaient la pièce étaient très originales, à travers les moyens utiliser pour la produire. Cette pièce était très bien jouée, passionnante et originale ! (Anaëlle - 3è3)


La tragique histoire d’Hamlet, prince du Danemark
est la plus célèbre pièce de théâtre de Shakespeare. Dans cette pièce, plusieurs personnages figurent ; Claudius, nouveau roi du Danemark, Gertrude, mère d’Hamlet et nouvelle épouse de Clodius, Hamlet, prince du Dannemark, Polonius, seigneur, Ophélie, fille de Polonius qui entretient un amour avec Hamlet, Horatio, ami d’Hamlet et le spectre du roi mort. Le roi du Danemark, père d’Hamlet est mort. Son frère Claudius épouse Gertrude, la veuve de son frère. Le spectre du roi apparaît et révèle à son fils qu’il a été assassiné par son frère Claudius. Hamlet voudra tout au long de cette pièce se venger de la mort de son père en simulant la folie. Chant, danse et musique sont mêlés avec les personnages. C’est une histoire intéressante car elle mélange meurtre, folie, trahison, vengeance et amour. C’est une tragédie, à la fin, tout le monde meurt. C’est une pièce minimaliste car il y a peu de décor, de costume et de jeu d’acteur. J’ai bien aimé l’histoire malgré que la pièce ait été un peu trop longue. (Laurène-3è5)

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat