Site de l'académie de Versailles

Accueil > Le collège > Semaine d’Hélène BOUCHER > Semaine du 10 juin au 15 juin 2019

Semaine du 10 juin au 15 juin 2019

par M.Lumat

ENCORE MERCI A
NOS ELEVES QUI SONT ENCORE CHAMPIONS DE FRANCE EN EXCELLENCE ET EN ETABLISSEMENT DE BADTEN

QUADRUPLE CHAMPIONS DE FRANCE EN BADTEN

Aux championnats de France de BADTEN les 27, 28 & 29 mai 2019 à Voisins Le Bretonneux et à Magny Les Hameaux

Merci aux élèves du collège qui ont aidés et permis eux aussi la réussite de ces championnats

Lundi 10 juin

Férié

Mardi 11 juin

12h00 – 13h00 : Club Football rendez-vous dans le hall du collège
12h15 – 13h10 : Devoirs faits salle T1
13h10 – 14h05 : Devoirs faits salle T1
17h00 – 19h00 : Inscription des élèves de 6èmes affectés au collège H Boucher
pour les autres niveaux, il faudra prendre rendez-vous avec le chef d’établissement. Les documents à apporter sont sur le situ du collège
17h10 : Conseil de classe 4ème 2, M Azougli salle T1
17h10 : Conseil de classe 4ème 4, M Lumat salle de réunion
18h30 : Conseil de classe 4ème 3, M Azougli salle T1
18h30 : Conseil de classe 4ème 1, M Lumat salle de réunion


Mercredi 12 juin

11h20 : Départ du collège pour les championnats de France, situés dans les Ardennes, en course d’orientation
9h00 – 12h00 : Inscription des élèves de 6èmes affectés au collège H Boucher
pour les autres niveaux, il faudra prendre rendez-vous avec le chef d’établissement.

Jeudi 13 juin

9h00 : Accueil de la nouvelle gestionnaire de l’établissement
9h00 – 12h00 : Stage d’établissement
11h20 – 12h15 : Devoirs faits salle T1
12h15 – 13h10 : Devoirs faits salle T1
12h10 – 13h10 : Chorale salle de musique
13h00 – 14h00 : Club Football rendez-vous dans le hall du collège
13h00 – 14h00 : Remise des récompenses « aux olympiades de mathématiques »
17h00 – 19h00 : Inscription des élèves de 6èmes affectés au collège H Boucher
pour les autres niveaux, il faudra prendre rendez-vous avec le chef d’établissement.

Vendredi 14 juin

Retour des championnats de France de Course d’Orientation des élèves
13h00 – 14h00 : Club Football rendez-vous dans le hall du collège
13h10 – 14h05 : Devoirs faits salle T1
17h10 : Conseil de classe 6ème 2, M Azougli salle T1
17h10 : Conseil de classe 6ème 1, M Lumat salle de réunion
18h30 : Conseil de classe 6ème 3, M Azougli salle T1
18h30 : Conseil de classe 6ème 4, M Lumat salle de réunion

Samedi 15 juin

Dimanche 16 juin départ pour le projet sportil en lozère avec les 4ème 3 & 4ème 4.

A PREVOIR

Inscription des élèves en 6ème. Les informations complémentaires seront mises sur le site du collège, pour les autres niveaux, il faudra prendre rendez-vous avec le chef d’établissement.
Mardi 11 juin 17h -19h
Mercredi 12 juin 9h -12h
Jeudi 13 juin 17h – 19h

Lundi 17 jin : Commission d’appel des 3èmes.

Jeudi 20 juin : Oraux du DNB de 8h20 à 15h environ

Jeudi 20 juin : Conseils de classes des 5èmes .
17h10 : Conseil de classe 5ème 1, M Azougli salle T1
18h30 : Conseil de classe 5ème 2, M Azougli salle T1

Vendredi 21 juin : Conseils de classes des 5èmes .
17h10 : Conseil de classe 5ème 3, M Azougli salle T1
18h30 : Conseil de classe 5ème 4, M Azougli salle T1

Vendredi 21 juin 13h – 14h : représentation du club théâtre en salle de permanence.

Mardi 22 juin 13h – 14h : représentation du club théâtre en salle de permanence.

Jeudi 27 juin et vendredi 28 juin : DNB

Mardi 25 juin : Commission permanente

Mardi 02 juillet : Conseil d’administration

INFORMATIONS DIVERSES

1.Horaires de l’infirmerie :

L’ouverture de l’infirmerie se fera à partir de la semaine du 25 septembre 2018, les horaires sont les suivants :

Mardi 14h00 – 17h00
Jeudi 8h30 – 16h15
Vendredi 9h15 – 16h00 certains vendredi Matin l’infirmière pourrait être dans les écoles de secteur.

2.Les devoirs faits

Le programme Devoirs faits permet à des élèves volontaires de bénéficier, au sein de leur collège, d’une aide appropriée pour effectuer le travail qui est attendu d’eux.

Le Principe : Accompagner la réussite des élèves
Le travail personnel fourni par les élèves est déterminant pour la réussite de leur scolarité. Ce travail commence dans le cadre de la classe, par l’acquisition des méthodes et des compétences attendues ; il se poursuit en dehors de la classe avec les devoirs qui prolongent ces apprentissages. Ces leçons ou exercices peuvent cependant être source d’inégalités entre les enfants et peser sur la vie de famille.
La mesure Devoirs faits a pour objectif de proposer aux élèves, dans l’établissement mais en dehors des heures de classe, un temps d’étude accompagnée, pour réaliser leurs devoirs. Chaque enfant a ainsi la possibilité de travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse, avec la possibilité d’être aidé quand il en a besoin.
C’est également un moment privilégié pour l’apprentissage de l’autonomie : il s’agit pour l’élève de questionner sur les démarches proposées, d’interroger sur ses propres méthodes, de mettre à l’essai ce qu’il a compris, de réinvestir les apprentissages tout en bénéficiant, au besoin, de l’accompagnement de professionnels aptes à lui apporter toute l’aide nécessaire.
Les horaires proposés sont les suivants :

Ainsi je vous propose d’inscrire vos enfants aux dates heures proposées soit :
Lundi de 12h à 13h, et de 13h10 à 14h05 salle T1
Mardi de de 12h à 13h et de 13h10 à 14h10 salle T1
Jeudi de 11h20 à 12h15 et de 12h à 13h salle T1
Vendredi de 13h10 à 14h05 salle T1
Ce dispositif sera encadré par un professeur du collège.
Suivant le nombre d’inscrits des adaptations auront lieu.

3. Les aides et soutiens

Rappel : pour l’aide aux élèves en difficultés, il est important de vous donner ou de vous redonner les textes en vigueur. (en cas de rupture des apprentissages, quels accompagnements à mettre en œuvre ou peut-on mettre en œuvre), je vous redonne les points suivants :

 PPRE :  Projet Personnalisé de Réussite Educative
 Pour qui ? Maîtrise insuffisante de certaines compétences et connaissances
Comment ? Par des pratiques pédagogiques différenciées et diversifiées par exemple ; Etudes dirigées (Assistants d’Education) et ou Aide individualisée (Assistant pédagogique et assistants d’éducation)
TOUTE DEMANDE SERA A FAIRE AUPRES DU CHEF D’ETABLISSEMENT

 PAI :  Projet d’Accueil Individualisé
 Pour qui ? Sur des problématiques médicales pathologies chroniques, allergie et intolérance alimentaire
 Comment ? Aménagements de la scolarité, traitement médical, protocole d’urgence
TOUTE DEMANDE A FAIRE AUPRES DU CHEF D’ETABLISSEMENT

 PAP :  Plan d’Accompagnement Personnalisé
 Pour qui ? Troubles des apprentissages
 Comment ? Aménagements et adaptations pédagogiques
 TOUTE DEMANDE SERA A FAIRE AUPRES DU CHEF D’ETABLISSEMENT

 PPS :  Plan Particulier de Scolarisation
 Pour qui ? Situation de handicap
 Comment ? Orientation aide, aménagements, adaptations pédagogiques, aide humaine, attributions de matériels pédagogiques adaptés (MDPH)
Projets personnalisés de scolarisation sont pilotés par la MDPH et la Direction Académique

4. Le DNB

Les dates du DNB 2019 pour la Métropole, La Réunion et Mayotte seront les suivantes :
• Jeudi 27 juin 2019 de 9h - 10h30 : Français (grammaire, compétences linguistiques, compréhension, dictée)
• Jeudi 27 juin 2019 de 10h45 à 12h15 : Français (rédaction)
• Jeudi 27 juin 2019 de 14h30 à 16h30 Mathématiques
• Vendredi 28 juin 2019 de 9h à 11h Histoire-Géographie, EMC
• Vendredi 28 juin 2019 de 13h30 à 14h30 Sciences et technologie (SVT + Physique-chimie)

Durée des épreuves et quelques remarques sur le brevet des Collèges

• Épreuve de Sciences et technologie

• Pour la session 2019, c’est la SVT et la Physique-chimie qui sont sélectionnées comme étant les 2 matières de l’épreuve.
• L’épreuve de sciences et technologie du brevet compte pour 50 points et ne dure seulement qu’une heure.
• Épreuve de Français au Brevet
• L’épreuve de Français du DNB est composée de 3 parties : la partie “Français et Réécriture”, la partie “Dictée” et la partie “Travail d’écriture”. La première partie se déroule sur 1h10 et se compose d’une compréhension écrite et de questions ainsi que d’une réécriture.
• Le temps imparti pour la dictée est de 20 minutes. Enfin pour le travail d’écriture les élèves auront 1h30 et ils pourront choisir une écriture d’invention ou bien une réflexion sur un thème en rapport avec le texte de la première partie.

• Épreuve de Maths au Brevet
• Une épreuve la plus qui a subi quelques petits changements au fil des réformes mais se déroule toujours sur deux heures.
• Si auparavant elle était composée de trois grandes parties : algèbre, géométrie, problème, elle n’est plus qu’une série d’exercices (entre six et dix) qui couvrent l’ensemble du programme de troisième.

• Épreuve d’Histoire Géographie et EMC au brevet
• C’est l’épreuve la plus radicalement modifiée lors de la réforme du brevet des collèges. Elle se composait avant de trois grandes parties : histoire ou géographie, enseignement moral et civique et repères spatiaux et chronologiques. Vous aviez alors le choix entre l’histoire et la géographie.
• Désormais, les repères ont été intégrés aux autres parties afin que les candidats traitent à la fois l’histoire ET la géographie. Faire l’impasse sur une des deux matières n’est donc plus possible, il vous faudra connaître tout le programme pour répondre à toutes les questions posées dans l’énoncé dans les deux heures qui vous seront imparties.
• Certains thèmes d’Enseignement Moral et Civique sont impactés par la réforme du Brevet de 2016 : les grandes étapes du parcours d’une loi, les tensions entre les valeurs liberté et égalité,

Le brevet en bref

L’évaluation du socle commun représente 400 points.
La maîtrise de chacune des huit composantes du socle commun est appréciée lors du conseil de classe du 3e trimestre de la classe de 3e :
• Maîtrise insuffisante (10 points)
• Maîtrise fragile (25 points)
• Maîtrise satisfaisante (40 points)
• Très bonne maîtrise (50 points)
Les épreuves de l’examen représentent 400 points.
• Sont évalués sur 100 points :
- le français
- les mathématiques
• Sont évaluées sur 50 points :
- l’histoire-gérographie
- les sciences (physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie)
• L’épreuve orale est évaluée sur 100 points
Des points supplémentaires sont accordés aux candidats ayant suivi un enseignement facultatif selon le niveau qu’ils ont acquis à la fin du cycle 4 au regard des objectifs d’apprentissage de cet enseignement :
• 10 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont atteints
• 20 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont dépassés
L’élève est reçu s’il cumule 400 points sur les 800.
Selon le total des points obtenu, les élèves peuvent se voir attribuer des mentions : "assez bien", "bien" ou "très bien". Les mentions "bien" et "très bien" permettent, sous certaines conditions, de bénéficier de bourses au mérite. Il obtient la mention :
• assez bien s’il cumule plus de 480 points
• bien s’il cumule plus de 560 points
• très bien s’il cumule plus de 640 points

Pour les candidats scolaires, l’obtention du diplôme national du brevet (DNB) repose sur l’évaluation du socle commun et cinq épreuves obligatoires passées en fin du cycle 4 (classe de troisième).

Une épreuve orale
L’épreuve orale porte sur un projet mené en histoire des arts ou dans le cadre d’un EPI ou de l’un des parcours éducatifs : elle permet notamment d’évaluer la qualité de l’expression orale.
L’épreuve orale peut se dérouler selon deux modalités :
• soit, via un entretien individuel de 15 minutes (5 minutes d’exposé et 10 minutes d’entretien).
• soit, via un entretien collectif de 25 minutes (10 minutes d’exposé et 15 minutes d’entretien).
Les candidats individuels ne passent pas d’épreuve orale.
Quatre épreuves écrites
Les épreuves écrites portent sur :
• le français (3h) : à partir d’un extrait de texte littéraire et éventuellement d’une image, évaluation des compétences linguistiques (grammaire - dont réécriture-, lexique...) et des compétences de compréhension et d’interprétation + dictée + rédaction
• les mathématiques (2h) : exercices, dont certains assortis de tableaux ou de schémas, et dont un exercice d’informatique
• l’histoire et géographie (2h) : analyse et compréhension de documents + utilisation des repères historiques et géographiques + mobilisation des compétences de l’enseignement moral et civique
• les sciences (1h) (2 disciplines sur les 3) : physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie
En option
Un enseignement facultatif (latin, grec, langues et cultures européennes, langue et culture régionale, découverte professionnelle...) suivi par le candidat peut lui rapporter un bonus de 10 ou 20 points.
[Infographie] En 3e, un brevet équilibré et clarifié

Organisation de l’Oral du DNB session 2019 rappel ou complément

Une épreuve orale
L’épreuve orale porte sur un projet mené en histoire des arts ou dans le cadre d’un EPI ou de l’un des parcours éducatifs : elle permet notamment d’évaluer la qualité de l’expression orale.
L’épreuve orale peut se dérouler selon deux modalités :
• soit, via un entretien individuel de 15 minutes (5 minutes d’exposé et 10 minutes d’entretien).
• soit, via un entretien collectif de 25 minutes (10 minutes d’exposé et 15 minutes d’entretien).
Les candidats individuels ne passent pas d’épreuve orale.

Thème et travaux des oraux du DNB

Etudes effectuées avec les classes de 3ème

• EPI : autoportrait, (avec la boite ou valise complète ou incomplète) dossier du moi (français, arts plastiques) sculpture et dossier du moi à apporter à l’oral.
• EPI Média en Histoire Géographie et Espagnol
• EPI Art et la guerre (première guerre mondiale) en Histoire Géographie et Français
• EPI : infiniment grand et petit (mathématiques et Sc physique) avec un diaporama à présenter
• EPI effectués durant le cycle 4
• Oral de stage
• Parcours sportif
• Parcours santé
• Parcours citoyen
• Parcours artistique
• Autres (délégué de classe, projet lié à un parcours citoyen (ex CMJ), projet indépendant ….)

Oral du DNB : Jeudi 20 juin

Fiche à rendre au professeur principal pour le vendredi 07 juin dernier délai

Evaluation notée sur 100 points

Oral individuel 5mn oral + 10 mn questionnement

Rappel : L’épreuve orale de soutenance d’un projet, permet au candidat de présenter l’un des objets d’étude qu’il a abordés dans le cadre de l’enseignement d’histoire des arts, ou l’un des projets qu’il a menés au cours des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4 ou dans le cadre de l’un des parcours éducatifs (parcours Avenir, parcours citoyen, parcours éducatif de santé, parcours d’éducation artistique et culturelle) qu’il a suivis.
Cette épreuve orale est une soutenance : elle a pour objet d’évaluer la capacité du candidat à exposer les connaissances et compétences qu’il a acquises, notamment dans le cadre des programmes d’enseignement de l’histoire des arts et de toutes les disciplines qui auront contribué à nourrir cette soutenance.
Les candidats peuvent choisir de présenter l’épreuve individuellement ou en groupe (sans qu’un groupe puisse excéder trois candidats) mais sont évalués individuellement.
L’oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d’un entretien avec le jury (10 minutes). Dans le cas d’une présentation collective, 10 minutes d’exposé précèdent 15 minutes d’échanges entre le jury et l’ensemble du groupe ; chaque candidat fait l’objet d’une évaluation individuelle.

L’épreuve est notée obligatoirement sur 100 points :
• Maîtrise de l’expression orale (50 points)
• Maîtrise du sujet présenté (50 points)
Il est donné en annexe quelques exemples de fiches d’évaluation

L’oral se fera : en individuel ou en groupe (maximum trois élèves)

Comment se déroule cette épreuve orale ?

L’oral se déroule en deux temps : un exposé et un entretien avec le jury.
Dans un premier temps, le candidat expose son projet pendant cinq minutes environ, le jury peut le guider si nécessaire pour mener à bien son exposé.
L’élève a le choix des supports qui étayent sa présentation orale sans qu’il n’y ait d’obligation à en utiliser.
La seconde phase de l’épreuve est constituée par un entretien d’une dizaine de minutes avec le jury en veillant à ce que la durée totale de l’épreuve ne dépasse pas quinze minutes.
Il est important de noter qu’aucun dossier n’est exigible par le jury pour cette épreuve.
L’épreuve peut également être collective, qui choisit et comment dans ce cas se déroule-
t-elle ?
Ce sont les élèves qui font ce choix.
Si l’épreuve est collective, avec 2 ou 3 élèves au maximum, dix minutes sont consacrées à un exposé où chacun prend la parole.
L’entretien dure ensuite 15 minutes, durant lequel chaque candidat dispose d’un temps de parole suffisant pour exposer son implication personnelle dans le projet.
Un oral dans une langue vivante étrangère ou régionale est-il possible ?
Oui, si le candidat présente un projet portant sur la thématique « Langues et cultures étrangères ou, régionales », il peut effectuer une partie de sa présentation dans cette langue dans la mesure où elle est enseignée dans l’établissement.
Dans ce cas, cette prestation en langue vivante étrangère ou régionale ne doit pas excéder cinq minutes au total. Dans son évaluation, le jury qui comprend alors obligatoirement un enseignant de cette langue, veillera à valoriser cette prestation,

Comment cette épreuve est-elle évaluée ?

Cette épreuve est évaluée sur 100 points, 50 points pour la maîtrise de l’expression orale et 50 points pour la maîtrise du sujet présenté.
La maîtrise de l’oral est un objectif transversal
. Cet objectif partagé par l’équipe pédagogique et donc évalué par tout enseignant de toute discipline.
Le jury est constitué d’au moins 2 professeurs. Bien sûr, l’ensemble des disciplines est représenté dans la constitution des jurys de l’établissement.

5. L’UNSS en quelques mots

L’éducation par le sport, le sport au service de l’éducation
L’Union Nationale du Sport Scolaire (U.N.S.S.), troisième fédération de France rassemble plus d’un million de licenciés - tous collégiens et lycéens - qui pratiquent une activité sportive dans les associations sportives de tous les collèges et lycées français.
Au total, un adolescent sur cinq s’adonne chaque mercredi (pour les collèges le plus souvent) et/ou le midi, à l’une des 100 activités sportives proposées au collège et au lycée : badminton, art du cirque, handball,judo, gymnastique, volley-ball, step, basket-ball, aviron, athlétisme, tennis de table, ski, course d’orientation, escalade, natation, rugby, double-dutch...
En outre, avec 40% de filles licenciées, l’U.N.S.S. est la première fédération sportive féminine de France.
Association de loi 1901 présidée par le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, l’U.N.S.S. est une composante de la politique éducative française, au service de la réussite, de la responsabilisation, de la santé et du bien-être des élèves.
Un encadrement basé sur la compétence et la confiance
L’U.N.S.S., c’est également :
• 9 500 associations sportives, présidées obligatoirement par les chefs d’établissements de collèges et de lycées ;
• 35 000 enseignants d’Éducation Physique et Sportive (E.P.S.) ;
• 183 directeurs aux niveaux départemental, régional et national.
Tous travaillent en lien avec l’administration déconcentrée de l’éducation nationale (rectorats, les inspections, les directions académiques et coordinations de districts entre autres) avec dynamisme et passion au service des élèves.
Ainsi, en disposant des avantages du système associatif et des moyens humains et financiers de l’éducation nationale, l’U.N.S.S. a une position privilégiée au regard des autres fédérations sportives européennes et internationales.
Un accès aux activités sportives pour un prix modique par an
L’U.N.S.S. se positionne comme l’un des principaux acteurs qui favorise l’accès à la santé et à l’éducation par le sport des plus jeunes, garçons et filles de tous milieux sociaux, y compris les élèves en situation de handicap qui sont les publics prioritaires ciblés par la politique de développement de l’U.N.S.S. d’ici à 2013.
Outre la confiance dont bénéficient les enseignants d’E.P.S. de la part des parents d’élèves (en matière de logistique lors de déplacements mais aussi en ce qui concerne les programmes de responsabilisation des jeunes, l’éthique sportive et les valeurs éducatives, propres à l’éducation nationale), ce sont également les tarifs des licences - variables en fonction de la part réglée par l’établissement scolaire, qui permettent à l’U.N.S.S. de répondre ainsi à une demande sociale forte.

Qu’est-ce que le BADTEN ?

Histoire de ce sport
Né d’une simple pratique scolaire -contrairement aux autres activités-, le badten est un sport présent uniquement dans les collèges et les lycées et dans le cadre de l’Union Nationale du Sport Scolaire, ce qui lui confère un label UNSS, une marque de fabrique unique. De nombreuses associations sportives voient dans cette activité une vitrine de l’UNSS qui engendre une multi-activité et fédère un esprit bien particulier.
Présentation de ce sport
Il s’agit tout simplement de rassembler des joueurs capables au cours d’une même rencontre de pratiquer deux sports de raquette (une mi-temps en badminton et une mi-temps en tennis de table)
« Un sport bien particulier de par son originalité, qui dispose d’une véritable identité » explique Serge MOMMESSIN, Délégué Technique pour le Badten et le Tennis de Table. « Les objectifs pour cette discipline, c’est de faciliter l’accès au plus grand nombre à ce nouveau sport qui associe deux types de jeu de raquettes », explique Françoise Barthélémy, Directrice Nationale Adjointe en charge de l’activité à l’UNSS.
Et cela fonctionne, puisque plus de 5.000 jeunes se tournent chaque année vers le Badten. "Une activité qui sollicite et développe plusieurs qualités. D’abord l’esprit de groupe puisque, comme toujours à l’UNSS, la notion d’équipe est privilégiée (équipe de 4 :2 filles et 2 garçons plus 2 remplaçants possibles). Ensuite l’accès à l’autonomie car l’enseignant n’est que spectateur de la rencontre. Ce sont en effet les élèves eux-mêmes qui arbitrent et « coachent » leurs camarades. Des responsabilités importantes dont les élèves s’acquittent généralement avec brio" précise Jacques DUGUE, professeur d’EPS à l’origine de cette pratique née en 1995.
Enfin, l’activité Badten a permis au dossier sport partagé de se développer d’intégration des personnes en situation de handicap.
Quelques chiffres sur le Badten
Depuis l’apparition du Badten aux Jeux de l’UNSS à Dijon en 2006, puis lors de la 1ère Coupe de France à Alençon en 2007, l’activité connait une très belle évolution doublant le nombre de pratiquants en 6 ans, 7000 joueurs licenciés environ en 2013, qui se répartissent sur 22 régions.

Etre et devenir jeune officiel, c’est :

Apprendre à faire des choix et s’y tenir,
Appréhender très vite une situation,
Mesurer les conséquences de ses actes.
Acquérir au cours de sa formation les connaissances et les compétences inhérentes aux différents rôles sociaux nécessaires aux exigences de l’activité (arbitre, juge, chronométreur, starter, table de marque…)
Devenir responsable.

Le jeune arbitre s’engage à respecter la chartre de l’UNSS

Sans arbitre, sans juge, sans chronométreur, sans starter, la ou bien une rencontre ne peut exister. Ces rôles sont mis en exergue dans le bulletin officiel n°4 du 29 avril 2010 au travers de la compétence méthodologique et sociale n°2 visant à « respecter les règles de vie collectives et assumer les différents rôles liés à l’activité : juger, arbitrer, aider, parer, observer, apprécier, entrainer… »

Le jeune arbitre doit :

Connaître le règlement l’activité
Etre objectif et impartial
Permettre le déroulement de la rencontre dans le respect de l’équité sportive.
Connaître les différentes tâches liées à sa mission.
Pour remplir sa mission, le jeune arbitre doit à chaque journée de formation ou de compétition disposer de l’ensemble des documents nécessaires (licence UNSS, règlement de l’activité, …) et du matériel nécessaire pour remplir sa fonction.
Le jeune arbitre UNSS badminton doit s’engager à respecter les termes du serment
ci-dessous :

« Au nom de tous les jeunes officiels, je promets que nous remplirons nos fonctions en toute impartialité, en respectant et suivant les règles qui les régissent, dans un esprit de sportivité »

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat