Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Français > Evénements > Rencontre des 5èmes3 avec Eric Simard

Rencontre des 5èmes3 avec Eric Simard

par Mme Entrevan

Eric Simard, l’écrivain des Larmes d’Ithaque, est venu au collège Hélène Boucher le lundi 3 mars 2014 pour répondre aux questions que nous voulions lui poser (Liam). Quand il était petit, il ne voulait pas être écrivain mais basketteur comme son père. Or il a eu des problèmes au coude et il n’a pas pu (Andy). Mal dans sa peau, adolescent, il a commencé à écrire pour lui-même (Liam). Aujourd’hui, en écrivant, il n’a pas besoin de journal intime (Etienne) Le livre qu’il avait préféré, c’était Les Fleurs du Mal de Baudelaire : ce livre a changé sa façon de voir les choses quand il était au lycée. D’ailleurs, il a ajouté que la personne qui l’avait le plus influencé était un poète grec qu’il avait rencontré pendant son service militaire (Liam). Après ses études, il était dans une période d’indécision : il savait ce qu’il ne voulait pas faire mais ne savait pas non plus ce qu’il voulait faire et nous avons bien compris ce qu’il voulait dire(Sam)Il n’a commencé à se faire publier qu’à 35 ans (Mallaurie). Au départ, comme c’était un bon élève, il a fait des études scientifiques pour devenir ingénieur (Adrien). L’oeuvre dont il était le plus fier est son premier roman car il a eu beaucoup de mal à se faire publier : il a envoyé son manuscrit à quinze éditeurs et seulement le dernier lui a répondu !!! (Flavie) Il a participé à de nombreux festivals avec des auteurs reconnus : une fois à saint Malo, son écrivain préféré, Sepulveda, était juste derrière lui (Andy). Aujourd’hui, Eric Simard a écrit plus de cinquante livres (Andy) Il nous a appris enfin que le mot « littérature » c’est aussi « lis tes râtures ! » (Priscilla)

Il a écrit Les Larmes d’Ithaque car il se souvenait d’un exposé qu’il avait adoré faire en 6ème car il était passionné par les aventures d’Ulysse (Andy) et il se souvenait de l’aventure avec le cyclope Polyphème (Louis). Il n’écrit pas spécifiquement pour la jeunesse mais il s’inspire de sa jeunesse pour écrire (Solène). Hugo a demandé s’il avait écrit Les Larmes d’Ithaque pour quelqu’un mais Eric Simard n’écrit que pour lui et il est toujours étonné que ses livres intéressent le public. Il a ajouté qu’il préférait écrire à lire et qu’il ne faisait que « picorer » dans les livres (Hugo) Il nous a aussi révélé qu’il n’aimait pas la couverture choisie par l’éditeur mais qu’il commençait à s’y faire (Elsa). Il s’inspire beaucoup de son adolescence pour écrire ses romans (Priscilla) Thomas a aussi demandé s’il avait fait des « pauses » pour écrire son livre et Eric Simard a répondu qu’il avait mis douze ans à l’écrire !(Thomas) Dans le livre, il a mis des énigmes car dans l’Antiquité grecque, on trouvait de nombreuses énigmes, comme l’énigme du Sphinx (Adrien). C’est son intuition qui l’a guidé pour transformer la magicienne Circé en monstre de l’île (Loïc).

A la fin de notre rencontre, il nous a parlé de son dernier livre Le cycle des destins : c’est l’histoire de Paris envahi par les eaux à cause de la fonte des glaces. On suit les aventures d’un garçon enfui d’un laboratoire. (Thomas) Il a eu cette idée parce qu’il fait partie d’une association bénévole sur les dauphins au Mont Saint Michel : il était parti en excursion sur un zodiak et un ami lui a dit que la baie faisait deux fois Paris (Mélodie). Il s’est alors imaginé Paris sous l’eau et l’a noté sur son petit carnet de notes qu’il a toujours sur lui(Ilana). Enfin, il nous a fait cadeau d’un marque-page du Cycle des destins(Liam).


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat