Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Français > Sorties > Sortie théâtre en 6è4 : Comment Wang-Fô fut sauvé

Sortie théâtre en 6è4 : Comment Wang-Fô fut sauvé

par Mme Entrevan

Le jeudi 6 mars, la classe de 6ème4 est allée au théâtre de Saint Quentin pour voir la pièce Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar (Lola). Quand on est rentré dans le théâtre, nous sommes passés par un escalier en colimaçon. Nous avons vu des dessins de personnages en attendant la pièce (Matteo). En entrant dans la petite salle du théâtre, nous avons vu plusieurs classes de plusieurs écoles et collèges (Louis).

Sur la scène, il y avait le même décor utilisé pour le Prélude à Wang-Fô que nous avions vu au CDI : une sorte de boîte rouge avec un trou (Anaïs-Ilana) mais elle était sur une sorte de plateau surrélevé (Enzo) grâce à des blocs de bois (Louis). On entendait aussi de la musique qui ressemblait à de l’eau qui coulait (Morgane). Au fond, on voyait un écran avec des nuages (Axel).

La pièce a repris exactement le même texte que dans la nouvelle orientale de Marguerite Yourcenar (Enzo). Il n’y avait que trois comédiens dans la pièce, j’aurais préféré en voir plus (Anaïs-Célia-Valentine) : il y avait un comédien pour Wang-Fô, un autre pour Ling et une comédienne pour la femme de Ling et l’empereur (Louise). Au début et au milieu de la pièce, les personnages ne se parlaient pas entre eux car il n’y avait que de la narration et ce sont les comédiens qui la font (Enzo) Dans la pièce, contrairement à notre adaptation jeunesse, Ling avait une femme (Léa). La femme de Ling, au lieu de mourir pendue, est représentée dans un drap allongée (Louise).

Au milieu de la pièce, les acteurs ont séparé les blocs de bois du plateau pour reconstituer le royaume de Han (Enzo) : avec les blocs de bois, ils ont fait un chemin. Cependant, j’ai beaucoup aimé quand Ling faisait tous les travaux que Wang-Fô ne pouvait plus faire (Anaïs). Ling et Wang-Fô sautaient sur des bouts de bois comme à saute-mouton (Valentine). Je n’ai pas compris quand Ling et Wang-Fô étaient attrapés par les gardes alors qu’il n’y en avait pas (Anaïs).

La metteur en scène a utilisé la couleur orange pour la robe de l’empereur car dans l’ancien temps, cette couleur était réservée à l’empereur de Chine (Axel). L’empereur était incarné par une comédienne et non par un comédien (Louis). La robe de l’empereur était fait du rideau du théâtre et la comédienne est montée sur une estrade avec les blocs de bois(Louis). J’ai trouvé étonnant de faire descendre le tableau de Wang-Fô par des câbles, par le haut du théâtre (Florian). A la fin, la montée des eaux dans la salle impériale est faite avec un tissu bleu transparent que le régisseur montait et descendait comme la mer (Louise) L’eau était ainsi très bien représentée (Léa-Ilana). La barque qui emmène Wang-Fô était représentée par une corde rouge. Elle ressemblait à l’écharpe de la femme de Ling aussi (Louis)

A la fin quand l’acteur qui faisait Wang-Fô est venu dans la salle, nous avons vu qu’il avait mis de la craie dans les cheveux (Léa). Une fois la pièce terminée, nous sommes allés au foyer et nous avons pu poser des questions aux comédiens. Puis nous sommes rentrés au collège (Lola).

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat