Site de l'académie de Versailles

Accueil > Centre documentaire > Evénements > Les 5ème 1 rencontrent Pascale Maret au CDI

Les 5ème 1 rencontrent Pascale Maret au CDI

par Mme Chartier, Mme Entrevan

Pour couronner leur participation au prix Littéraire"Lire et choisir", les 5ème 1 ont rencontré, vendredi dernier, avec leur professeur de français, l’écrivain Pascale Maret.

Les élèves de la classe témoignent :

Pascale Maret, l’écrivain de L’Encrier maudit, est venue au collège Hélène Boucher le vendredi 27 mars 2015 pour répondre aux questions que nous voulions lui poser.
Clara et moi avons présenté la classe (Océane)

Elle a commencé à écrire à six ans (Damien Rou). Quand elle était petite, elle était passionnée par les livres (Hugo) parce qu’elle habitait dans un petit village du Massif central sans télé et qu’elle se serait ennuyée si elle n’avait pas lu (Matteo). Elle lisait beaucoup de livres d’aventures et cela lui permettait de s’évader hors de la France (Justine). Elle avait lu un livre qui parlait de la danse (Justine) et elle avait eu envie de devenir danseuse étoile (Justine) Elle vivait dans une école car ses parents étaient instituteurs. Les filles et les garçons étaient séparés (Maël)

Elle a d’abord été professeur de Français puis elle a arrêté pour se consacrer entièrement à l’écriture (Robin). Je lui ai demandé si elle était stérile et elle a répondu sans tabou : il y avait un problème avec son mari donc ils ont adopté. Mais elle avait toujours eu envie d’adopter (Souad) Même si elle avait eu des enfants avec son mari, elle aurait quand même adopté (Malo)

C’est quand elle est arrivée en Birmanie où elle a vécu quatre ans qu’elle s’est mise à voir des histoires partout. Alors elle s’est mise à écrire (Justine) Elle a écrit seize livres dont un est en cours (Malo) Elle a toujours fait des plans pour ses livres mais pour le dernier, elle a changé de stratégie et ça l’a déstabilisée (Estelle). A un moment, elle a beaucoup joué aux Sims alors elle ne travaillait pas beaucoup (Malo) mais elle disait à ses enfants qu’elle travaillait (Mathias). Elle aimait beaucoup ce jeu car ça lui permettait de créer des personnages (Matteo)

Les illustrateurs ne lui demandent jamais son avis et peuvent faire des dessins bizarres ou horribles pour ses livres (Léa). Pour son livre qui s’appelle Esclave, elle a envoyé une photo de sa fille qui était en 5ème et l’illustrateur a bien voulu s’en inspirer (matteo) Elle peut s’inspirer de faits divers pour écrire ses livres (Damien Rou)

Elle a mis cinq mois pour écrire L’Encrier Maudit mais généralement elle mettait neuf mois, comme une grossesse ! (Adrien) Ce n’est pas elle qui a donné son avis pour la couverture très sombre mais la couverture ne la dérange pas pour L’Encrier maudit (Damien Ru) Dans son livre, son personnage préféré est Thomas car il rappelle son fils (Justine) Pour Jules, elle s’est inspiré d’un copain de son fils qui était toujours dans ses livres et dans son monde (Clara) Son fils ne l’aimait pas trop d’ailleurs (Albane) Le livre parle de l’époque de son enfance : elle a choisi cette période, les années soixante, car ce sont les années de son enfance (Clara) Pour le lieu, le domaine de Champfleury, elle s’est inspirée du lieu du Film Les Choristes (Matteo) Son moment préféré est la scène d’action, le moment où le crâne roule au sol (William) Elle préfère les passages avec de l’action que les passages de description (Damien R.). Le livre a eu beaucoup de succés car il a gagné le prix Lire et Choisir par exemple ! (Mathieu)


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat