Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Français > Evénements > Les 5èmes1 en scène au théâtre de Saint Quentin

Les 5èmes1 en scène au théâtre de Saint Quentin

par Elèves, Mme Chartier, Mme Entrevan

Au cours de l’année, nous avons inventé des scénettes de théâtre sur le thème du Voyage de Cornélius, un roman de François Place (Camille). Nous étions partis des dessins de François Place, comme la Grotte de Vin Gaoh, les éléphants poulpes ou les sauvages d’Orbae (Valentine). Nous nous sommes répartis les rôles et nous avons cherché des costumes pour les différents personnages (Emilie). Puis après notre première rencontre avec Véronique Samakh, la metteure en scène de la pièce de théâtre que nous avions vue, nous avons retravaillé nos scènes lors de plusieurs séances : l’expression du visage, l’occupation de tout l’espace, le volume de la voix et la confiance en soi (Camille). Nous avons fait quatre séances avec Véronique Samakh et cinq au collège en classe de Français puis nous avons rassemblé toutes nos scénettes pour en faire une seule pièce et la jouer au Théâtre de Saint Quentin (Camille).

Nous sommes donc partis vendredi 27 mai au matin pour aller dans la petite salle du Théâtre de Saint Quentin (Matthieu) et nous avons joué devant plusieurs classes de primaire et de collège qui participaient aussi au projet (Camille).

J’étais pressé de passer pour jouer sur scène (Tom). Sept groupes sont passés avant nous (Matthieu). Nous nous étions tous préparés et avions des costumes et des accessoires appropriés (Charline). Quand nous avons été appelés, j’ai été très stressé et encore plus sur scène (Matthieu). Nous étions beaucoup plus concentrés que les autres fois (Adrien). On pouvait découvrir le sentiment d’être acteur et de voir comment est une scène de spectacle avec ses coulisses (Antonin). Quand nous étions sur scène, nous ne pouvions presque plus voir le public (Zahra). Nous nous sommes bien débrouillés (Jade). Nous n’avions pas autant d’accessoires que les autres classes (Elouan).

Les pièces des autres classes se ressemblaient toutes un peu (Matthieu) : trop de classes avaient des scènes autour de la recherche d’objets, d’une tempête ou d’un naufrage. J’aurais aimé que ce soit un peu plus diversifié (Charline). Même si les élèves étaient plus jeunes, les pièces étaient intéressantes et le vocabulaire pas trop enfantin à part « patatra » dans l’une d’entre elles (Candice). Il y avait plusieurs catégories de pièces : certaines parlaient de marchands et de leurs découvertes pour arriver à Orbae et d’autres reprenaient des passages du livre (Camille). J’ai bien aimé la pièce où une jeune fille avec une fleur tombait morte sur scène, c’était différent (Grâce)ou celle où les élèves devaient rejoindre la montagne bleue par un tunnel souterrain et faisaient face à toutes sortes d’épreuves (Charline). Parfois, je ne voyais pas le rapport avec Le Secret d’Orbae (Olivier F.). Des classes avaient utilisé un power point en guise de décor ou de la musique : par exemple des élèves marchaient dans le désert dans une tempête de sable avec les bras devant les yeux et un son imitait le bruit du vent (Julie). J’ai moins aimé les narrateurs avec leurs textes sur scène (Aurélien). Certains costumes d’élèves étaient très beaux (Laurine), des élèves avaient tous la même couleur de t-shirt, rouge ou verte (Olivier F.) Même s’il n’y avait pas de micros, nous entendions très bien les autres (Bastien). Nous sommes restés jusqu’au bout pour soutenir les dernières classes car beaucoup était déjà parti (Romain). Cela nous a permis de voir d’autres points de vue sur le Secret d’Orbae, c’était intéressant (Carl)

J’ai bien aimé ce projet théâtre avec Véronique Samakh sur l’année (Timothée) car nous avons pu découvrir le métier d’acteur (Mathis). Merci !

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat