Site de l'académie de Versailles

Accueil > Centre documentaire > Evénements > Claire Gratias rencontre les 3ème 1

Claire Gratias rencontre les 3ème 1

par Mme Chartier, Mme Entrevan

Ce lundi 27 janvier, Claire Gratias, auteure de "Entre nous et le ciel" aux éditions Rageot, est venue à la rencontre de ses lecteurs de 3ème 1, au CDI.
Entre Nous et le Ciel reprend de façon moderne L’Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut, roman-mémoires de l’abbé Prévost. Nous vous livrons un compte rendu de cet échange entre l’auteur et les élèves.

Claire Gratias voulait devenir écrivain quand elle était petite mais elle n’en avait pas encore conscience (Camille). Elle s’identifie au personnage principal du livre que nous avons lu car quand elle était petite, elle était trop sage mais elle ne s’est pas rebellée. Elle a dit qu’à notre âge, elle trouvait que l’amitié était sacrée (Clémence). A la fin de l’échange, elle nous a révélé qu’elle avait habité notre ville, Voisins-le Bretonneux… et même ma rue !(William). Plus tard, elle a fait des études de lettres mais on n’est pas obligé de suivre ce genre d’études pour devenir écrivain : les auteurs ont fait toutes sortes d’études (Lorine).
Quand elle écrit, elle ne fait pas de plans (Maêl)

Le sujet d’Entre nous et le ciel a été imposé par les éditions Rageot (Ariane) Celles-ci lui ont demandé d’écrire une histoire d’amour d’adolescents pour une nouvelle collection de livres (Rémi)
Elle a parlé de son inspiration pour Entre nous et le ciel  : celle-là est venue d’un de ses livres préférés, Manon Lescaut. Elle s’est alors documentée à partir d’un forum de femmes qui vendaient leur corps (Souad) sur un site internet de l’université de Poitiers (Emanuele). La maltraitance des enfants la touche (Claire). Elle ne s’est pas du tout inspirée de son entourage pour écrire son roman (Alizée).
Elle réfléchit beaucoup au point de vue par lequel elle va aborder son histoire comme les différentes voix qui apparaissent dans le récit (Julie). Elle a fait son livre sous forme de puzzle (Ariane). Claire Gratias ne mentionne pas les questions des enquêteurs au sujet de Manon. Ainsi le lecteur est plus attentif aux témoignages (Clara) Elle a eu l’idée d’écrire ce texte en cinq actes car elle aime beaucoup le théâtre et elle a rapproché ce texte de la tragédie (Thibaut).
Elle connaît les lieux du livre, les Yvelines, Fécamp, la baie et la petite maison (Robin). Partir aux Antilles était un de ses rêves mais elle l’a réalisé (Emanuele).
Elle a écrit son livre en trois mois dont un mois pour la relecture (Estelle) Elle a eu la chance qu’on lui demande son avis pour la couverture, ce qui n’est pas toujours le cas pour les auteurs (Estelle). Elle ne sait pas encore combien d’exemplaires a été vendu son livre : elle le saura fin mars (Léa)

Elle aime aussi beaucoup les romans adolescents, s’y intéresse et échange avec les auteurs d’aujourd’hui (Robin). Elle lit toutes sortes de livres : j’ai retenu Croc Blanc (Ilyes) Elle aime aussi le roman policier, surtout le roman noir (Robin).

Elle fait partie des rares personnes à gagner sa vie grâce au métier d’écrivain : elle a écrit une trentaine de livres, elle anime aussi des ateliers d’écriture, des conférences… (Guilian). Après notre échange, de nombreux livres qu’elle avait écrits étaient exposés sur une table : nous avons pu en emprunter comme Sonate pour Rudy, Breaking the wall ou Le passager de l’orage (Ariane et William). Une Sonate pour Rudy a été écrit sous forme d’enquête mais aucun de ses livres n’avait été écrit sous forme de témoignage (Bessie).

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat