Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Français > Productions d’élèves > La rentrée des 6è3

La rentrée des 6è3

par Mme Entrevan

En accompagnement personnalisé, en petits groupes, les élèves de sixièmes ont raconté leur rentrée :

Certains professeurs vont plus vite que d’autres et sont plus dynamiques. La première journée avec les sixièmes s’est bien passée sauf qu’on nous a donné trop de documents. Nous avions hâte de retrouver tous nos copains et de connaître nos classes. Les casiers sont pratiques surtout quand on a un sac qui nous fait se plier en deux ! La cantine est meilleure qu’en primaire, mais de temps en temps, ce n’est pas très bon. Au début de l’année, nous regardions tout le temps nos carnets de liaison pour savoir dans quelle salle nous étions. Les grands sont parfois sympathiques et d’autres fois légèrement « lourds ». Comme la sonnerie avait changé, on ne l’entendait jamais. A la sortie, il faut montrer son carnet de liaison et c’est très énervant. Et bien sûr avec nos sacs, nous allons nous casser le dos !
(Julie et Sarah)

Les professeurs ont donné beaucoup de mots au début de l’année. C’était bien qu’il n’y ait que des sixièmes le premier jour. C’est bien aussi d’avoir un casier pour vider les affaires quand les sacs sont trop lourds. Il y a toujours des élèves devant nos casiers. On mange bien à la cantine : le self est bien organisé. Pour l’accès en vélo, il y a un garage et quand le portail s’ouvre, c’est la bousculade : les vélos et les trottinettes nous roulent sur les pieds ! Les grands ne font absolument rien : ils nous regardent passer sans rien faire… La sonnerie n’est pas assez forte dans la cour : nous rentrons parce que nous voyons les autres rentrer.
(Pétronille, Floriane, Fabien, Noé)

C’était « cool » la rentrée car il n’y avait que les sixièmes. Les casiers sont petits car nous devons les partager avec quelqu’un. Le self est mieux que la cantine parce qu’on prend un plateau, on peut se servir soi-même et on a plusieurs choix ! Salade de fruits, crème caramel et surtout le cheeseburger avec les frites le premier jour !!! Les récrés sont courtes… On aime la sixième !
(Chiara, Méganne, Noam, Yanis)

Notre professeur principal est Madame Eizaguirre. Notre professeur préféré est Madame Entrevan. Le reste des professeurs sont sympas. Notre emploi du temps est superbe. Nous avons le meilleur emploi du temps des sixièmes ! Le sac est beaucoup trop lourd surtout le jeudi en semaine B et le lundi. Quentin est le responsable de la fiche d’appel et maintenant, il est délégué. Nous étions en demi-groupe et il devait ramener la feuille d’appel au professeur de mathématiques pour l’autre demi-groupe. Mais il est parti sans savoir où était la salle et il s’est perdu ! Il a frappé à une autre salle et il est revenu toujours avec la fiche d’appel ce qui a rendu folle Madame Entrevan.
(Quentin, Lola, Anouck)

Quand je suis arrivée, j’ai retrouvé mes amis, je suis allée voir les affiches de sixièmes. J’ai vu que j’étais en 6è3 avec mes copines. La sixième commençait bien ! La plupart des professeurs avaient l’air sympa. Notre professeur principal est Madame Eizaguirre, notre professeur d’anglais aussi. On nous a fait visiter le collège. On nous a attribué un casier en binôme. Dans la classe, nous nous mettions à côté de nos copains… jusqu’au troisième jour ! Nous étions dans la cour quand on nous a appelés pour manger. Nous avons pris un plateau, des couverts, un verre. Nous avons choisi l’entrée, le plat, le laitage, le dessert. Nous sommes assis à la place que nous voulions. Le collège est grand mais organisé. Du coup, nous ne nous perdons pas avec les salles. La sonnerie n’est pas très forte. Pour sortir du collège, on nous demande notre carnet de correspondance. C’est un peu comme notre carte d’identité au collège. Les grands ne sont pas méchants, ils ne se moquent pas des sixièmes… sauf certains qui se sont moqués du vélo d’un copain parce que le vélo était trop petit. Le sac est un peu lourd le lundi et le jeudi. Il faut prendre un sac en plus les jours de sport. La professeure d’arts plastiques est marrante ! ( Margaux, Théo C., Nicolas)

Madame Eizaguirre est une professeure très sérieuse et gentille. Elle nous a bien accueillis. Nos enseignants nous ont bien aidés pour notre premier jour au collège. Nous avons été très contents de découvrir de nouvelles personnes et de nous faire de nouveaux amis. Le casier, c’est super pour alléger notre sac mais quand on a les clefs dans son sac, qu’on met deux sacs dans le casier et qu’on referme avec le cadenas… mais heureusement les surveillants sont là. La 6è3 est la classe sport avec un emploi du temps plutôt bien. Gare à un oubli ou à un comportement incorrect. Notre professeur de maths a dit que son numéro de téléphone pesait quatorze kilos pour faire comprendre à un élève que ce qu’il disait n’était pas correct. La cantine est dans l’ensemble bonne. Au bout de quelques semaines, on se repère. La nouvelle sonnerie n’est pas très forte. On ne l’entend pas trop. A la sortie, aux heures de pointe, difficile de sortir rapidement. Le carnet de correspondance, il faut l’avoir tout le temps. Il y a beaucoup de coupons d’absences et de retards… Les grands ne nous embêtent pas et tant mieux. Et même trois semaines après, on peut encore se perdre : ce matin, je suis allé dans les salles du bas pour les mathématiques alors que c’était en haut. En arts plastiques, elle m’a fait monter sur la table et le professeur me poussait pour voir si j’étais stable. En SVT, nous avons essayé de trouver le climat adapté pour les cloportes en faisant des expériences : humidité, ombre... (Adélie, Evan, Théo A., Maxime)

On a trouvé que le collège était grand et qu’il y avait beaucoup de salles. On s’y est vite habitué. Les casiers sont en bon état mais de taille moyenne. Les carnets de correspondance sont comme des cartes d’identité, comme la clef du collège : il ne faut pas les oublier ! Par exemple, un élève a oublié son carnet et le professeur lui a donné une heure de colle. Une fois aussi, un élève est arrivé en retard à cause de son bus. Comme c’était les premiers jours, il n’a pas eu de billet de retard. Un conseil : arrivez toujours un peu en avance. On n’a pas de problème avec les grands mais quand on est petit, on se fait bousculer dans les couloirs. A la cantine, on mange bien. C’est bon et on a du choix. La majorité des profs sont sympas. Du fond de la cour, on n’entend pas du tout la sonnerie. L’inconvénient, c’est que le sac est très lourd !
(Eleonor, Ludovic et Joshua)

Ce qui m’a étonné, c’est la cantine : il y a du choix. Ça change du primaire. Le premier jour de la rentrée, on a eu des canettes de coca et de minute maid. Je prends le bus tous les jours de Saint Rémy. Il met vingt minutes pour arriver au collège. Parfois, on ne peut presque plus rentrer dedans. J’étais très content d’avoir Madame Eizaguirre comme professeur principal. Le lundi et le jeudi, les sacs sont très lourds. Les salles sont bien équipées : volets pour le soleil, lavabos pour les salles de sciences et TNI ! Le premier jour, j’étais pressé de commencer les cours et j’étais content de mon emploi du temps.
(Jules, Edouard, Kadiata, José)

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site du collège Hélène Boucher, Voisins le Bretonneux (académie de Versailles)
Directeur de publication : Philippe Lumat